Planifier la mobilité sur votre territoire Développer, rationaliser, contractualiser votre réseau de transport Partager la voirie et l’espace public Développer les compétences et l’efficacité de votre équipe
Conseil général des Alpes-Maritimes

Mise en œuvre d’une tarification et d’une billétique départementale dans les Alpes-Maritimes

FICHE 7
1999

LOCALISATION

Le dépar­te­ment des Alpes-Maritimes se carac­té­rise par une très forte urba­ni­sa­tion le long du lit­to­ral où l’on dénom­bre pas moins de 9 péri­mè­tres de trans­port urbain équipés de sys­tè­mes billet­ti­ques dif­fé­rents (à Nice, le réseau « SUNBUS » fonc­tionne avec des cartes sans-contact « SUNCARTE »).

OBJECTIFS

Dans le cadre de la redé­fi­ni­tion et du reconven­tion­ne­ment de son réseau dépar­te­men­tal « TAM », le Département a sou­haité que soit étudiée une tari­fi­ca­tion har­mo­ni­sée appli­ca­ble à l’ensem­ble des 70 lignes du réseau (volet pris en charge par ITER) et paral­lè­le­ment la défi­ni­tion et les condi­tions de fai­sa­bi­lité d’un sys­tème billet­ti­que (volet pris en charge par STERIA).

L’ETUDE TARIFAIRE

La pre­mière étape a consisté à iden­ti­fier (par régres­sion linéaire) les para­mè­tres tari­fai­res des lignes les plus repré­sen­ta­ti­ves en C.A.

La seconde étape a visé à défi­nir une for­mule tari­faire sec­tion­née en par­tant de simu­la­tions fonc­tion du mon­tant uni­taire de la sec­tion et appli­quée aux envi­ron­ne­ments de lignes repré­sen­ta­ti­ves.

La troi­sième étape s’est atta­chée à la cons­truc­tion du méca­nisme de dégres­si­vité selon une appro­che dite « hori­zon » (le tarif se fige à partir de l’hori­zon défini).

La qua­trième et der­nière étape a porté sur la défi­ni­tion de la gamme tari­faire en pre­nant en compte le pas­sage à l’euro.

BILAN ET PERSPECTIVES DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA TARIFICATION

Le Département ayant retenu le prin­cipe d’un conven­tion­ne­ment en délé­ga­tion de ser­vice public, le choix de la défi­ni­tion des sec­tions fut laissé aux exploi­tants, le Département conser­vant la maî­trise de la struc­ture tari­faire. Le prin­cipe de dégres­si­vité s’est trouvé confronté à deux types de ligne : les lignes du Littoral (rela­ti­ve­ment cour­tes) et les lignes de l’arrière-pays - ou de mon­ta­gne - (rela­ti­ve­ment lon­gues). Ces deux types de ligne ayant des troncs com­muns en appro­che du lit­to­ral, il a fallu pré­ser­ver une homo­gé­néité tari­faire en met­tant en place deux types de dégres­si­vité « lit­to­ral » et « mon­ta­gne ».


Contact ITER :M. Pierre LANG



Iter est une coopérative bureau d’études en mobilité durable, transport et déplacements.

Siège social Toulouse, 24 bvd Riquet, 31000 Toulouse - Tel. 05 62 73 53 93 - Fax. 05 62 73 53 99

Agence Paris, 18 - 20, rue Claude Tillier, 75012 Paris - Tél. 01 43 72 10 09 - Fax. 01 43 70 67 60

Conception, réalisation