Tarification et Billettique
Conseil général des Alpes-Maritimes - 1999

Mise en œuvre d’une tarification et d’une billétique départementale dans les Alpes-Maritimes

LOCALISATION


Le département des Alpes-Maritimes se caractérise par une très forte urbanisation le long du littoral où l’on dénombre pas moins de 9 périmètres de transport urbain équipés de systèmes billettiques différents (à Nice, le réseau « SUNBUS » fonctionne avec des cartes sans-contact « SUNCARTE »).

OBJECTIFS

Dans le cadre de la redéfinition et du reconventionnement de son réseau départemental « TAM », le Département a souhaité que soit étudiée une tarification harmonisée applicable à l’ensemble des 70 lignes du réseau (volet pris en charge par ITER) et parallèlement la définition et les conditions de faisabilité d’un système billettique (volet pris en charge par STERIA).

L’ETUDE TARIFAIRE


La première étape a consisté à identifier (par régression linéaire) les paramètres tarifaires des lignes les plus représentatives en C.A.

La seconde étape a visé à définir une formule tarifaire sectionnée en partant de simulations fonction du montant unitaire de la section et appliquée aux environnements de lignes représentatives.

La troisième étape s’est attachée à la construction du mécanisme de dégressivité selon une approche dite « horizon » (le tarif se fige à partir de l’horizon défini).

La quatrième et dernière étape a porté sur la définition de la gamme tarifaire en prenant en compte le passage à l’euro.

BILAN ET PERSPECTIVES DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA TARIFICATION

Le Département ayant retenu le principe d’un conventionnement en délégation de service public, le choix de la définition des sections fut laissé aux exploitants, le Département conservant la maîtrise de la structure tarifaire.
Le principe de dégressivité s’est trouvé confronté à deux types de ligne : les lignes du Littoral (relativement courtes) et les lignes de l’arrière-pays - ou de montagne - (relativement longues). Ces deux types de ligne ayant des troncs communs en approche du littoral, il a fallu préserver une homogénéité tarifaire en mettant en place deux types de dégressivité « littoral » et « montagne ».

Sur la carte
Plus
Portfolio

Actualités