Plans de Mobilités Territoriales (Plans Régionaux,Plans de Mobilité Simplifiés, Schémas Locaux)
Communauté de Communes du Sud Corse - 2017

Élaboration d’un Plan de mobilité rural du territoire

Contextes et méthodes

La communauté de communes du sud Corse compte environ 20 000 habitants dans le département de Corse-du-Sud et regroupe les 7 communes suivantes : Bonifacio, Figari, Lecci, Monacia-Daullene, Pianottoli-Caldarello, Porto-Vecchio, Sotta. La communauté de communes sud Corse se situe au cœur d’un bassin de vie attractif. Les deux communes de Bonifacio et de Porto-Vecchio sont des pôles urbains qui concentrent une large gamme d’équipements et de services d’influence intra-départementale ou micro-régionale, notamment en matière d’éducation (lycée, collège…), de santé (hôpital de proximité, clinique, médecins spécialisés…) ou administrative (centres départementaux…), des infrastructures structurantes avec deux ports de commerces et un aéroport.
Le PADD du PADDUC confirme l’enjeu majeur d’une politique ambitieuse en matière de connexions et d’infrastructures de transport (orientation stratégique n°10). Il s’agit de permettre une mobilité réelle des personnes entre les différents pôles de l’armature urbaine et au sein des bassins de vie en favorisant au maximum le recours aux modes de déplacements alternatifs à la voiture en solo, qu’il s’agisse des modes doux (marche à pied, vélo) ou des modes collectifs routiers.
Le plan de mobilité rurale doit constituer un document de référence pour l’organisation des déplacements sur le territoire, et définir précisément les actions à réaliser, soit sous maîtrise d’ouvrage inter-communale soit en coordination avec les différents acteurs (communes, Conseil Départemental, CTC).

La mission se déroule en trois étapes :

  • Un diagnostic concerté qui a débuté par des rencontres avec l’ensemble des acteurs concernés par les problématiques de mobilité et de développement durable du territoire. Une semaine d’immersion sur site (à deux reprises) permettront de mener l’ensemble des investigations de terrain et temps de concertation (mise en œuvre de 4 groupes de travail thématiques partenariaux). La définition d’un cadre d’enjeux et d’objectifs stratégiques qui a permis d’engager la réflexion sur les orientations d’actions à investir.
  • L’élaboration de scénarios à partir des axes d’actions priorisés par les élus.
  • La déclinaison opérationnelle du scénario choisi en plan d’actions thématiques dans un objectif de développement durable, chiffrées, évaluées et planifiées.

Sur la carte
Plus
Portfolio

Actualités