Contractualisation
Communauté d’Agglomération du Marsan - 2011

Mission d’expertise et d’assistance pour le renouvellement du contrat d’exploitation du réseau de transport

Une démarche procédant d’une réflexion préalable sur la mobilité à l’échelle de l’agglomération

En anticipation sur l’échéance du contrat d’exploitation de son réseau urbain (29 avril 2011), le Marsan Agglomération a souhaité s’engager dès septembre 2009 dans une démarche globale des déplacements (PGD).
La communauté d’agglomération, forte de 18 communes et de 51 000 habitants, souhaitait en effet s’engager dans une nouvelle dynamique de réseau, avec une attractivité capable de répondre de manière satisfaisante aux enjeux d’évolution (arrivée du TGV, projets urbains,…) auxquels se trouvait, et allait se trouver confrontée l’agglomération, la dimension environnementale figurant parmi ceux-ci.
Dans cette perspective le futur réseau a été conçu autour de 3 types de lignes :

  • Lignes de nervure : à fréquence élevée (15’ en heure de pointe et 30’ en heure creuse)
  • Lignes structurantes : assurant un accès rapide au centre (HP : 20’, HC : 40’)
  • Lignes de maillage (HP : 30’, HC : 60’)
    L’offre a été complétée par une navette de centre-ville et du transport à la demande.

Un contrat en DSP avec trois étapes de développement

Pour faire face aux échéances de programmation de la procédure de DSP, un report de 6 mois de l’échéance du contrat actuel fut obtenu.
Le futur contrat d’une durée de 7 ans a été segmenté en trois étapes : une première étape de 6 mois permettant au nouvel exploitant de prendre ses marques dans la configuration du réseau actuel, une seconde étape (2011-2015) correspondant à un premier niveau de développement du réseau et enfin une troisième étape (2015-2018) correspondant à la mise en œuvre du Pôle d’Echange Multimodal avec l’arrivée du TGV.

Choix d’un nouvel exploitant

Deux candidats étaient en présence : La Régie Départementale des Landes (RDTL ; exploitant sortant) associé à Kéolis, et Véolia transport. A l’issue des négociations, l’offre de Véolia Transport a été retenue (un référé précontractuel engagé par la RDTL a été perdu par elle).

Sur la carte
Plus
Portfolio

Actualités