Etudes Réglementaires (Impact, CDAC/CNAC, Agrément)
SCI YERRES QUARTIER DE LA GARE - 2015

Etude d’accessibilité, circulation et stationnement en lien avec le projet du nouveau quartier de la gare de la ville de Yerres dans le cadre d’un recours en CNAC

Contexte et objectifs

BPD Marignan Immobilier et QUANIM, co-promoteurs du nouveau quartier de la gare de la ville de Yerres, sont mobilisés autour de la mise en œuvre d’un projet d’envergure qui compte des logements en accession libre et sociaux, des équipements (crèche, Pôle Emploi, poste de police, bureaux…) mais aussi des commerces. Parmi ces derniers, une surface commerciale moyenne, qui au regard de la loi a fait l’objet d’une demande d’autorisation auprès de la CDAC. Un recours a été déposé et le dossier a dû être redéposé auprès de la CNAC.
Deux éléments de contexte interviennent :

  • Les dernières évolutions législatives (Loi Pinel)
  • La présence dans le cadre du dossier du requérant d’une étude de circulation/stationnement.
    La prestation d’Iter s’inscrit dans ce contexte et vise à réaliser une nouvelle étude de circulation et de stationnement dans « l’esprit de la loi Pinel » qui, d’un point de vue qualitatif (livrable pédagogique) et technique (choix des enquêtes, des hypothèses de projection et d’analyse prospective des usages), ne soit pas discutable.
    Démarche et méthode

Cette étude s’est appuyée sur :

  • L’analyse préalable et l’évaluation de l’étude de trafic fournie par le requérant : note de synthèse sur les biais et les manquements
  • L’analyse de l’accessibilité tout modes du site
  • L’analyse des données mises à disposition et notamment des études de stationnement en lien avec la demande de subvention du futur Parc Relais faite par la ville de Yerres auprès du STIF.
  • L’approche du contexte circulatoire tous modes et des réseaux
  • Une campagne d’enquête de circulation par relevés de plaques minéralogiques
  • Une génération de flux, par profil, basée sur des ratios non discutables (STIF, INSEE, OMNIL, EGT2010,…) et la prise en compte des déplacements « multi-motifs »
  • Une affectation des flux respectant les logiques d’organisation actuelle
  • L’analyse des capacités résiduelles des voies et des parkings

Sur la carte
Plus
Portfolio

Actualités