Restructuration (Urbain, Interurbain, Scolaire, Transport à la demande)
Saint Quentin en Yvelines / Ile de France Mobilités

Etude de restructuration du réseau de transport collectif de Saint Quentin en Yvelines

Contexte et objectifs

Dans un contexte d’extension de son périmètre intercommunal et en tant qu’Autorité Organisatrice de Proximité, Saint Quentin en Yvelines a souhaité mener une étude complète de restructuration de son réseau pour s’adapter aux évolutions démographiques et économiques du territoire. L’objectif principal était donc de renforcer l’attractivité du réseau pour augmenter la fréquentation et faire du réseau de transport collectif un acteur fondamental de la politique de mobilité de l’agglomération dans sa globalité. Cette restructuration devait prendre en considération les projets d’infrastructures TC envisagés pour optimiser l’offre par une vitesse commerciale améliorée.

Démarche et méthode

La mission s’est déroulée en deux grands temps :

  • un premier temps « politique » où il était attendu de construire une image partagée du réseau avec l’ensemble des communes membres de l’agglomération. Cette phase a été menée par un long processus de concertation qui a permis d’une part de faire émerger les attentes des territoires et d’autre part d’apporter des éléments de pédagogie en matière d’offre de transports et d’eco-système de mobilité. Ce processus a facilité les arbitrages politiques en partageant les problématiques.
  • un deuxième temps « technique » avec les transporteurs actuels pour construire techniquement de manière collaborative les évolutions d’offres validés par l’exécutif dans un cadre contractuel contraint. Ce deuxième temps a été mené en partenariat avec le STIF au regard des enjeux financiers de la restructuration.

Rôle d’Iter

Le rôle d’Iter a été double :

  • En première étape, Iter a apporté des éléments diagnostic et de pédagogie facilitant un travail concerté et partagé avec l’ensemble des équipes techniques et politiques des communes membres. Les méthodologies d’animation d’atelier et les éléments présentés ont permis de travailler sereinement les évolutions envisageables du réseau de transport.
  • En seconde étape, Iter a apporté son savoir-faire et expertise technique en matière d’organisation des réseaux et de conditions d’exploitation pour engager le travail de modifications des offres avec les transporteurs actuels et le STIF. Un travail d’expertise a été nécessaire pour valider les propositions financières des transporteurs au regard des moyens et des kilomètres (KCC et HLP) qu’ils envisageaient de déployer. Des négociations menées par Iter ont permis d’atteindre un projet satisfaisant les deux parties.

Au terme du projet, un échéancier de mise en œuvre a pu être établi en fonction de l’entrée en service des infrastructures et une première phase de restructuration a été déployée en septembre 2018. Le projet de restructuration sera complet à l’horizon septembre 2020.

Sur la carte
Plus
Portfolio

Actualités