Tarification et Billettique
Chemins de Fer Corses (CFC) - 2014

Etude tarifaire

Contexte et objec­­tifs

L’objectif de la mission était de proposer une refonte tarifaire du réseau des Chemins de Fer Corse, qui aboutisse à une simplification pour les clients et une stabilité voire une augmentation des recettes pour l’exploitant et l’Autorité Organisatrice.
Il s’agissait ainsi de :

  • Conserver ou augmenter la recette des touristes pour pouvoir proposer des tarifs attractifs aux locaux,
  • Augmenter le taux de remplissage des trains hors saisons et des services suburbains de Bastia et d’Ajaccio.
    3 structures tarifaires cohabitent sur le réseau et peuvent différer selon l’environnement ou les formules tarifaires (unité, abonnements) : tarifications kilométriques ou zonales (Grandes Lignes) et sections kilométriques sur le suburbain (Balagne, Bastia et Ajaccio). On recense ainsi 80 titres dont certains peuvent être utilisés dans plusieurs environnements tarifaires.

Démarche et méthode

Notre cabinet a réalisé une analyse fine de l’ensemble des voyages /recettes des titres par OD et par environnement sur 3 années successives. Nous avons ainsi proposé en fin de phase diagnostic 4 pistes d’amélioration de la refonte tarifaire :

  • 1ère piste : Sur chaque environnement, choisir de généraliser la tarification zonale ou kilométrique à l’ensemble des en calant le prix de l’abonnement mensuel par km sur le réseau Grandes Lignes et par section pour les réseaux suburbains.
  • 2ème piste : Diminuer le nombre de titres pour l’ensemble des environnements et par catégorie de publics cibles selon une approche multicritères (absence de recettes, titres en concurrence, meilleure segmentation…)
  • 3ème piste : Revoir la gamme dédiée aux usagers réguliers pour mieux les fidéliser sur le Suburbains d’Ajaccio et Bastia,
  • 4ème piste : Chercher à se rapprocher des tarifs du continent sur le Titre Unitaire Grandes Lignes et réétudier la réduction Billet Unique Touristique en l’orientant vers la basse saison.

Résultats

Les principaux enseignements ont été d’harmoniser le dispositif tarifaire avec une perception minimum à 2€, une diminution du nombre de titres et de zones tarifaires et une ouverture des abonnements, lesquels étaient limités à 1 seule OD.

Sur la carte
Plus
Portfolio

Actualités