Etudes Réglementaires (Impact, CDAC/CNAC, Agrément)
SCI Lavalin - 2016

Etude de trafic dans le cadre de l’étude d’impact du projet Carré d’Orgemont à Angers

Contexte et objectifs

Le projet intègre les éléments suivants, potentiellement générateurs de flux :

  • Entre 13 400 m² de bureau,
  • Un espace loisirs de 2 250m²,
  • Un restaurant/boulangerie d’environ 1 200 m².
    Soit près de 17 000 m² de SDP, pour un total d’environ 735 emplois et plus de 1 300 visiteurs/jours.
    Dans le cadre de l’étude d’impact, un volet trafics doit être réalisé à l’échelle du quartier en parallèle d’autres volets tels que l’acoustique. Elle prend en compte également l’arrivée de l’entreprise Intercosmétique en marge du périmètre dans un horizon « fil de l’eau » car non inclus dans le périmètre de l’étude d’impact.

Démarche et méthode

Cette étude s’est appuyée sur :

  • La situation actuelle en matière de trafic en TMJO et aux heures de pointe du matin (8h-9h) et du soir (17h-18h)
  • Les usages générés par l’arrivée de l’entreprise Intercosmétique, sur l’ancienne emprise Valéo. La parcelle ne faisant pas partie du périmètre concerné par l’étude d’impact, cet apport est intégré en tant que situation de référence « fil de l’eau », à l’horizon du projet.
  • Les usages générés par le projet, par type d’entité (commerces, bureaux, loisirs,…) et par type d’usagers (emploi, visiteurs), sur la base de ratios de l’EMD d’Angers Métropole et validés auprès de la collectivité en charge de l’instruction du dossier.
  • La conversion des usages en flux, par type de mode (VL, TC, deux roues motorisées, vélos, marche)
  • La répartition des flux par période : jour standard et heures de pointe
  • L’affectation des flux générés sur le réseau chargé avec les flux « fil de l’eau »
  • L’analyse de l’impact de ces nouveaux flux par rapport à la situation « fil de l’eau ».

Sur la carte
Plus
Portfolio

Actualités